• AFP

Génocide au Rwanda: Félicien Kabuga jugé à La Haye

Félicien Kabuga, "financier" présumé du génocide des Tutsi en 1994 au Rwanda, sera jugé à partir de jeudi pour génocide et crimes contre l'humanité devant un tribunal des Nations unies à La Haye.


[AFP Archives]

Arrêté le 16 mai 2020 dans la banlieue de Paris après 25 ans de cavale, il est notamment accusé d'avoir participé à la création des milices hutu Interahamwe, principaux bras armés du génocide qui a fait plus de 800.000 morts selon l'ONU, essentiellement au sein de la minorité tutsi.


Son procès est très attendu au Rwanda, où M. Kabuga était un des hommes les plus riches en 1994. Il était alors président de la tristement célèbre Radio télévision libre des Mille collines (RTLM), qui a diffusé des appels au meurtre des Tutsi.


M. Kabuga est également soupçonné d'avoir contribué en 1993 à l'achat massif de machettes qui seront distribuées aux miliciens en avril 1994.


Il est accusé notamment de génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide et des crimes contre l'humanité, dont persécution et extermination.


Il a plaidé non coupable lors d'une première comparution en 2020.


Le procès s'ouvrira à 10H00 (08H00 GMT) avec les déclarations liminaires et seront suivies par la présentation des moyens de preuve à partir du 5 octobre, devant le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux (le "Mécanisme"), chargé d'achever les travaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).


Accusé affaibli

Lors d'une audience préliminaire en août, M. Kabuga était arrivé en chaise roulante et apparu affaibli.