top of page

International Association of Genocide Scholars condamne le blocus de l’Artsakh

Les conseils exécutif et consultatif de l’Association internationale des chercheurs sur le génocide (IAGS) ont fermement condamné le blocus de l’Artsakh (Haut-Karabakh) par l’Azerbaïdjan et l’agression en cours contre la population arménienne indigène de la région et ont mis en garde contre le risque de génocide contre la population arménienne de cette région. entité.


La déclaration se lit comme suit :

Nous réaffirmons la « Déclaration sur l’agression azerbaïdjanaise contre la République d’Arménie et les Arméniens indigènes du Caucase du Sud » du Conseil exécutif de l’AIG du 24 octobre 2022 et appelons à la levée immédiate du blocus.


Le 12 décembre 2022, le gouvernement azerbaïdjanais a imposé un blocus à l’enclave d’Artsakh (Haut-Karabakh), créant une crise humanitaire persistante pour ses 120 000 habitants arméniens, dont 30 000 enfants et 20 000 personnes âgées. Des agents azerbaïdjanais, se faisant passer pour de soi-disant « éco-activistes », ont bloqué la seule route terrestre, le corridor de Lachin, de la République d’Arménie à l’Artsakh, empêchant ainsi la nourriture, les médicaments, le gaz et d’autres biens vitaux de transiter dans la région. La nourriture et le gaz sont désormais rationnés et l’approvisionnement en électricité interrompu. Les écoles sont fermées, les familles séparées, les patients hospitalisés en danger et la vie normale interrompue.


Les actions de l’Azerbaïdjan constituent une violation flagrante des droits humains des habitants de l’Artsakh. Le blocus et les attaques délibérées contre les infrastructures essentielles de l’Artsakh constituent une violation de l’article 11.1, Droit à un niveau de vie suffisant et de l’article 12, Droit aux soins de santé du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels :


• Pendant le blocus, l’Azerbaïdjan a délibérément coupé l’approvisionnement en gaz à quatre reprises : le 13 décembre (pendant 3 jours), le 17 janvier (pendant 1 jour), le 18 janvier (pendant 3 jours) et le 21 janvier. L’approvisionnement en gaz a été délibérément coupé plus tôt en mars 2022 pendant 20 jours.


• Le 9 janvier 2023, la seule ligne à haute tension fournissant de l’électricité à l’Artsakh depuis l’Arménie a été endommagée dans la section Aghavno-Berdzor sous contrôle azerbaïdjanais. Les autorités azerbaïdjanaises n’ont pas autorisé la réalisation de travaux de réparation sur la section endommagée, ce qui a nécessité la mise en place de pannes permanentes.


• Le 12 janvier 2023, les Azerbaïdjanais ont délibérément coupé l’unique câble à fibre optique fournissant une connexion Internet à l’Artsakh depuis l’Arménie dans la section de l’autoroute Stepanakert-Goris où les Azerbaïdjanais ont établi leur blocus.


Ce blocus est également en violation flagrante de l’accord de cessez-le-feu trilatéral du 9 novembre 2020 négocié par la Russie entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui garantissait un accès sans entrave par le corridor de Lachin.


Comme nous l’avons noté dans notre déclaration du 24 octobre 2022 : « Des facteurs de risque de génocide importants existent dans la situation du Haut-Karabakh concernant la population arménienne. Le gouvernement azerbaïdjanais, encouragé par son allié la Turquie, encourage depuis longtemps la haine officielle des Arméniens, encourage l’impunité pour les atrocités commises contre les Arméniens et menace à plusieurs reprises de vider la région de sa population arménienne indigène.


Afin d’éliminer le risque de génocide, les conseils exécutif et consultatif de l’Association internationale des spécialistes du génocide appellent l’Azerbaïdjan à :


• de cesser d’orchestrer et de soutenir les prétendues « protestations » bloquant la libre circulation ininterrompue le long du corridor de Lachin dans les deux sens.


• assurer la libre circulation ininterrompue de toutes les personnes, véhicules et marchandises le long du corridor de Lachin dans les deux sens.


• de cesser ses perturbations du gaz, de l’électricité et du câble à fibre optique vers l’Artsakh.


 

(c) 2023, Nouvelles D'Arménie Magazine

Comments


Featured Review
Tag Cloud
bottom of page