top of page

Le Conseil de l'Europe qualifie la déportation d'enfants de "génocide"

L'assemblée parlementaire des 46 États estime que les enlèvements d'enfants ukrainiens vers la Russie relèvent du génocide et exige leur rapatriement.

La résolution votée jeudi 27 avril note que Moscou a commencé à procéder à des déportations illégales d'orphelinats et de centres d'accueil avant même d'avoir pleinement lancé son invasion de l'Ukraine.


Ce vote est salué par Kyiv. "Concrètement, cette décision nous aidera significativement dans notre travail pour faire juger les officiels russes, y compris la tête de l'État terroriste, pour génocide et politique génocidaire contre l'Ukraine" a déclaré le président Volodymyr Zelensky.


La femme du président, Olena Zelenska, s'est félicitée elle aussi de cette résolution qui représente selon elle "un pas de plus vers la possibilité de procès" devant la justice internationale.


Kyiv estime que plus de 16 000 enfants ont été déportés depuis les territoires occupés par l'armée russe. Plusieurs enquêtes internationales indépendantes ont démontré que Moscou enlevait des enfants ukrainiens pour les faire adopter par des familles russes.


Moscou prétend que ces enfants sont simplement mis à l'abri, à l'écart des combats. La Cour Pénale Internationale ne croit pas à cette version des faits puisqu'elle a émis un mandat d'arrêt à l'encontre du président russe Vladimir Poutine et de la Commissaire russe aux droits de l'enfant, Maria Lvova-Belova.



 

(c) 2023, Euronews

Comments


Featured Review
Tag Cloud
bottom of page