top of page

Génocide au Rwanda : des juges de l’Onu estiment que Kabuga doit être libéré

Un tribunal spécial chargé des crimes de guerre a commis «une erreur de droit» en juin en décidant que l’ancien homme d’affaires devait être jugé via une procédure simplifiée malgré son état de santé.


Félicien Kabuga (HANDOUT/AFP)


La frustration est grande. Félicien Kabuga, financier présumé du génocide au Rwanda en 1994, aujourd’hui octogénaire, devrait être libéré d’urgence après qu’un tribunal l’a déclaré inapte à être jugé à La Haye, ont estimé des juges d’appel de l’ONU lundi.


Un tribunal spécial chargé des crimes de guerre a commis «une erreur de droit»en juin en décidant que Félicien Kabuga devait être jugé via une procédure simplifiée malgré son état de santé, ont dit les juges, ordonnant au tribunal de «rapidement examiner le problème de la détention provisoire de Kabuga».


L’ancien homme d’affaires, qui a 88 ans selon les autorités mais prétend en avoir 90, est accusé d’avoir fondé et financé une station de radio qui avait appelé à la haine et avait motivé les tueurs qui avaient massacré quelque 800 000 personnes en 1994.


Les juges de la cour d’appel ont «décidé de renvoyer l’affaire à la chambre de première instance en lui demandant de décréter une suspension indéfinie de la procédure en raison de l’inaptitude de Kabuga à être jugé».

Ils ont admis que cette décision «devait être décevante» pour les victimes et les survivants du génocide de 1994 qui «ont attendu longtemps que justice leur soit rendue», ajoute l’arrêt. Mais «la justice ne peut être rendue qu’en organisant des procès équitables et menés dans le plein respect des droits de l’accusé.»


Or les juges ont souligné qu’en juin des experts médicaux avaient conclu que Félicien Kabuga souffrait de «démence sévère». Arrêté de façon spectaculaire à Paris en 2020, après deux décennies de cavale, l’accusé, qui se déplace en fauteuil roulant, a été jugé en septembre et a plaidé non coupable. Le génocide au Rwanda a fait plus de 800 000 morts, selon l’ONU, essentiellement des Tutsis exterminés entre avril et juillet 1994.


 

(c) 2023, Libération

https://www.liberation.fr/international/afrique/genocide-au-rwanda-des-juges-de-lonu-estiment-que-kabuga-doit-etre-libere-20230807_Z6GHVCGUV5F6LATTA5ZGRIVIJM/

Comments


Featured Review
Tag Cloud
bottom of page