top of page

En appel, Alieu Kosiah devra aussi répondre de crimes contre l’humanité.

Une première pour la justice suisse


L’ex-chef rebelle libérien, condamné à 20 ans de prison pour crimes de guerre en première instance, va encore plaider son acquittement devant les juges de Bellinzone. Entre les deux procès, l’acte d’accusation s’est étoffé.

Des combattants de l'Ulimo photographiés à Monrovia en avril 1996. [Jean-Marc Bouju | AP]

L’ex-chef rebelle libérien Alieu Kosiah, qui a fait appel de sa condamnation à 20 ans de prison pour crimes de guerre, va affronter dès mercredi son second procès devant le Tribunal pénal fédéral qui siège à Bellinzone. Cette affaire, déjà historique lors du premier round, le devient encore plus avec une nouvelle accusation de crimes contre l’humanité venue s’ajouter entre deux. C’est en effet la toute première fois qu’un prévenu est jugé en Suisse pour cette infraction gravissime qui a fait son entrée dans le Code pénal en 2011.

 

(c) 2023, Le Temps

https://www.letemps.ch/suisse/appel-alieu-kosiah-devra-repondre-crimes-contre-lhumanite-une-premiere-justice-suisse

0 views
Featured Review
Tag Cloud
bottom of page