top of page

Israël : une centaine de milliers de manifestants défilent de nouveau contre le gouvernement

Il s’agit de la plus forte mobilisation depuis que Benyamin Nétanyahou est de retour à la tête du gouvernement le plus à droite de l’histoire israélienne

Manifestation contre le nouveau gouvernement israélien de Benyamin Nétanyahou à Tel-Aviv, le 21 janvier 2023. [Tsafrir Abayov | AP]

Selon les estimations de la presse, une centaine de milliers d’Israéliens, parmi lesquels l’ancien premier ministre Yaïr Lapid, ont manifesté, samedi 21 janvier dans la soirée, à Tel-Aviv, pour dénoncer les atteintes à la démocratie dont ils accusent la coalition au pouvoir.


La police n’a pas fourni d’évaluation, mais il s’agit de la plus forte mobilisation depuis que Benyamin Nétanyahou est revenu, le 29 décembre 2022, à la tête du gouvernement le plus à droite de l’histoire israélienne, qui regroupe la droite, l’extrême droite et des partis ultraorthodoxes juifs. Quelque 70 000 manifestants étaient déjà descendus dans les rues de Tel-Aviv, samedi 14 janvier, selon la police.


« Les gens qui aiment l’Etat sont venus défendre sa démocratie, ses tribunaux, l’idée d’une vie commune et d’un bien commun », a tweeté Yaïr Lapid en rejoignant les manifestants. Et de promettre : « Nous n’abandonnerons pas tant que nous n’aurons pas gagné. »


Bras de fer avec la Cour suprême

Les manifestants dénoncent notamment le projet de réforme du système judiciaire présenté au début du mois par le ministre de la justice, Yariv Levin, qui prévoit l’introduction d’une clause « dérogatoire » permettant au Parlement de passer outre à une décision de la Cour suprême, ce que beaucoup considèrent comme une atteinte à la démocratie.


La manifestation de Tel-Aviv a également attiré des opposants à l’occupation des territoires palestiniens. De nombreux membres du gouvernement sont d’ardents partisans de l’expansion des colonies de Cisjordanie.

 

(c) 2023, Le Monde

Commentaires


Featured Review
Tag Cloud
bottom of page